Le débridage d’une moto est-il autorisé ?

Les tricks et hacks concernant les bolides comme les motos et les automobiles titillent les adeptes de moteurs. Ces pratiques sont en vogue et les réaliser nécessite des mains habituées et compétentes. Le débridage de moto est une méthode accordant de la vitesse à ces machines. Les adeptes des deux roues prennent des risques en touchant de cette manière à leurs engins. Certes, en connaitre davantage à ce sujet accordera plus de sécurité.

Le débridage de moto

Le débridage est connu pour être l’un des moyens les plus utilisés par les motards actuels pour donner plus de puissance aux moteurs. C’est un des risques sur les deux roues, souvent négligés. Certes, il existe des exceptions concernant le débridage d’une moto même sans assurance. En effet, la majorité des assurances refusent de couvrir les véhicules à deux roues débridées. De plus, les freins de la moto ne conviennent plus à la puissance du moteur débridé étant donné sa supériorité par rapport à celle d’origine. Les dangers encourus sur un deux roues modifié sont donc plus importants puisque la vitesse est décuplée. La sécurité routière a également l’oreille sensible concernant ces motos débridées.

Le débridage et la législation

En souscrivant à une assurance ou en étant déjà assuré par une entreprise, débrider la moto concernée constitue un acte illégal pour l’assurance. Effectivement, ce fait est désigné de fausse déclaration par l’entité chargée d’assurer le véhicule. Or, des amendes et une possibilité d’emprisonnement attendent ces types de motards en cas d’inspection ou de plainte pour vente de moto de ce genre. Cependant, il faut savoir que les motos disposant de système de freinage avancé (ABS) peuvent être modifiées légalement. Le débridage d’une moto à la puissance supérieure ou inférieure à 100 CV est donc autorisé exclusivement si celle-ci est équipée d’un dispositif ABS. La moto doit également avoir une puissance supérieure à 125 cc pour pouvoir être débridé en toute légalité pour certains pays. De ce fait, le conducteur doit avoir le permis convenant au véhicule. Ce dernier doit aussi être au nom du propriétaire sur la carte grise et respecter les normes environnementales. Réunir ces conditions est incontournable pour débrider légalement sa moto.

Les assurances et le débridage de moto

Avant le débridage d’une moto, il est recommandé d’en informer l’assurance pour éviter toute mésentente. En outre, l’assureur peut découvrir le débridage de la moto et résilier le contrat d’assurance par la suite. Ce fait concerne le débridage légal étant donné qu’une assurance ne peut accepter de couvrir une moto débridée illicitement. Ainsi, il est possible d’éviter les fausses déclarations en procédant à la modification des termes du contrat ou en signant un nouveau.

Hiver : doit-on changer les pneus de sa moto ?
Entretien moto : quelle huile de moteur privilégier ?