Climatisation des voitures : est-ce un facteur de pollution ?

De nos jours, les voitures récentes sont équipées d’une climatisation pour le confort et la sécurité. En effet, l’avancée technologique dans le secteur de l’automobile a été marqué par la mise en place d’un système de climatisation. Elle est surtout d’une grande utilité dans les grandes villes où on rencontre une hausse de température notamment en été. Malgré le fait qu’elle offre un confort dans l’habitacle, son utilisation a des répercussions écologiques. De ce fait, la climatisation des voitures est-il un facteur de pollution?

Le fonctionnement d’une climatisation

En principe, la climatisation produit de l’air frais en prélevant de la chaleur à l’intérieur de l’habitacle d’une voiture. Tout comme on constate avec les réfrigérateurs, elle est composé de fluides frigorigènes afin de dégager ou récupérer la chaleur latente. Elle est munie d’un compresseur pour augmenter la pression et la température de ce fluide. En gros, la transmission de l’air fonctionne comme un cycle frigorifique grâce à un échangeur évaporateur. Il est important de souligner que les fenêtres doivent être fermées lorsque la climatisation est activée.

L’impact environnemental

La production d’un air frais à l’intérieur d’une voiture engendre un rejet d’air chaud à l’extérieur. D’après les études menées par le CNRS et Météo France, son utilisation participe à l’augmentation de la température externe particulièrement dans les grandes villes où l’utilisation des voitures est les plus importants. En effet, le dégagement de la chaleur dans la rue émet des gaz à effet de serre suite au rejet d’une partie du fluide frigorigène entraînant des émissions de CO2 de 1 à 7% par an. Ainsi, elle est d’une grande utilité à court terme pour se rafraîchir mais présente un réel danger à long terme suite aux fluides frigorigènes qu’elle dégage.

La surconsommation de carburant

De nombreux usagers peuvent l’ignorer mais l’utilisation de la climatisation provoque une surconsommation de carburant. Cette dernière entraîne l’émission de CO2 dans l’atmosphère, typiquement néfastes à l’environnement. Le compresseur engendre l’ajout de consommation de 0,3 l/km de plus. Bien évidemment, quand la consommation augmente, la pérennité des ressources énergétiques sont les plus impactés. Certains gouvernements encouragent les constructeurs et leur population au recours des voitures électriques ou hybrides. la pollution et climatisation sont une menace au système écologique.

La climatisation est une technologie révolutionnaire mais présente aussi des inconvénients écologiques. À l’ère du changement climatique, son utilisation porte atteinte au système écologique et des réglementations ont été mise en place par les instances internationales afin de limiter son impact sur l’environnement.

Ethanol : quel impact sur l’automobile et quel avenir ?
Les économiseurs de carburant : est-ce vraiment efficace ?